Gig, de James Lovegrove

Gig, de James Lovegrove



Gig

Auteur: James Lovegrove
Edition: Griffe d’Encre
Genre : roman/ novella(s), contemporain
Traduit de l’anglais par Mélanie Fazi ( ♥ )

Résumé éditeur :
Mik est un chanteur. Kim est une fan.
Gig n’est pas un roman comme les autres. D’ailleurs ce n’est même pas vraiment un roman, même s’il en a largement l’épaisseur. C’est en fait deux novellas (longues nouvelles) complémentaires, présentées tête-bêche dans le livre de telle manière que l’objet n’a pas de quatrième de couv’ mais bel et bien deux couvertures, inversées.
Les deux histoires, racontées des points de vue d’une star et de sa fan, racontent la journée précédant le dernier concert du groupe God Dog dans la ville de Rotor city, journée pendant laquelle Kim va tout faire pour se procurer un pass All Access pour le concert, tandis que Mik revient en pèlerinage sur les lieux de son enfance…
Mais ce ne sont que les apparences.

Avis, par Jainas :

Entre la novella centrée sur Mik Dyer, la star, et celle du point de vue de Kim Reid, la fan, Gig parvient à combiner deux récits très différents pour en faire les deux faces d’une même pièce, ou peut-être les pièces tortueuses et complémentaires d’un ying et d’un yang… sans que le lecteur ne parvienne à décider au final où est la lumière et ou est l’obscurité. Gig déborde également d’amour la musique, mais aussi de références hilarantes (les combats entre Beatle-maniaques Première et Seconde génération sont quelque-chose), de questionnement implicite sur l’obsession et la dualité…
La construction du livre, l’organisation tête-bêche des deux histoires, les titres de chaque chapitre, anacycliques les uns des autres, l’abondance de palindromes et autres anacycliques ingénieuses disséminées un peu partout dans le texte (bravo à la traductrice qui a vraiment accompli un tour de force) ne font que renforcer la complémentarité des deux récits.

En tout cas c’est une bonne lecture, inusuelle et étrangement addictive étant donné que le thème ne m’attirait a priori pas, renforcée par le plaisir de manipuler et de retourner le livre, de choisir comment lire et découvrir ce dernier…

Une amie a commencé par Mik, un autre a lu un chapitre de chaque en alternance… J’ai pour ma part commencé par Kim et à l’avant-dernier chapitre je me suis interrompu pour lire Mik avant de retourner au dernier de Kim, puis de Mik. :) J’ai beaucoup aimé que chacun puisse faire sa petite tambouille, décide comment il va découvrir le livre.
J’aurais aussi lu avec plaisir un chapitre de plus pour chaque, que Mik et Kim se recroisent une dernière fois pour que la boucle soit bouclée, mais bon, ça c’est le choix de l’auteur. :)

Fiche issue de : Livre émoi.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s