Bêtes de somme, de Evan Dorkin et Jill Thompson

Bêtes de somme, de Evan Dorkin et Jill Thompson


https://i2.wp.com/www.editions-delcourt.fr/images/rsz/3c/3c4b98fea2c8beeb29b8db37d8cc8825.jpg

Bêtes de somme

Auteur : Evan Dorkin et Jill Thompson
Genres : Comic. Fantastique, horreur.
Longueur : BD.

Résumé : Lorsque des événements surnaturels commencent à se produire dans les environs de Sommers Hill, chiens et chats de la ville s’enfoncent dans les profondeurs de la forêt pour éclaircir ce mystère. Entre esprits maléfiques, animaux zombies et jeunes garçons pas si inoffensifs qu’ils ne le paraissent, ces investigateurs du paranormal, au péril de leur vie, vont avoir un mal de chien à mener l’enquête…

Avis, par Alanachantelune :

Attention, voici une BD (enfin, un comic-book) particulièrement dépaysant ! Comme le dit l’éditeur : un petit bijou.

Je possède l’intégrale VO et je suis ravie de voir une édition française paraitre chez Delcourt (4 tomes, semble t-il). Une adaptation cinéma serait en préparation d’ailleurs…

L’histoire se passe à Burden Hill (Sommers Hill en VF), une petite ville américaine tout ce qu’il y a de plus banal… Sauf que d’étranges évènements se produisent (une niche hantée, un afflux de chats noirs ou de rats…), et une équipe d’enquêteurs paranormaux va peu à peu se former pour régler ces sinistres affaires… Il s’agit de cinq chiens et d’un chat !

Pour résumer, c’est Buffy contre les Vampire version canine (et féline).
Sous l’égide des Sages-Chiens, les 6 compagnons vont commencer à apprendre la magie pour repousser les agressions des forces occultes. Pluie de grenouille, sorcières, fantômes, voilà leurs ennemis ! On s’attache particulièrement à certains de ces héros à 4 pattes (les humains sont quasiment absents) : le pékinois râleur et horripilant qui tente de dissimuler ses défauts sous son mauvais caractère, le Beagle tout mignon, Ace le husky qui vit la plus douloureuse des histoires mais celui que l’on retient, c’est le chat, The Orphan (Sans-Famille en VF), un sacré matou.

Le dessin est soit charmant comme une peinture champêtre, soit glauque et sombre quand le mal surgit. L’ambiance est très étrange, entre deux eaux. Les racines du mal sont parfois mystérieuses, parfois d’un tragique qui vous nouera les entrailles (les chiots disparus est l’histoire qui m’a le plus marqué.)

Foncez découvrir cette pépite !

Et voici une magnifique bande annonce qui donne parfaitement le ton :

Fiche issue de : Amours de fans.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s