Au milieu de nulle part de Roan Parrish

Au milieu de nulle part de Roan Parrish


447832-12788577a0d7456cafb21461d136990d

Au milieu de nulle part

Auteur :Roan Parrish
Genre(s) : Romance contemporaine.
Longueur : Roman (530 pages)

Résumé :Daniel Mulligan est un dur à cuir tatoué à la langue bien pendue, cachant son mal-être derrière le sarcasme. Il ne s’est jamais intégré – que ce soit chez lui à Philadelphie avec son père et ses frères mécaniciens, ou à l’école où ses camarades de classe de la Ivy League le regardaient de haut. Maintenant, Daniel est soulagé d’avoir un emploi dans un petit collège de Holiday, dans le Michigan, mais c’est un garçon de la ville et il est clair que cette petite ville est un autre endroit dans lequel il ne s’intègrera pas.
Rex Vale s’accroche à sa routine pour tenir sa solitude à distance : affûtant son corps musclé, perfectionnant ses recettes, et fabriquant des meubles sur mesure. Rex vit à Holiday depuis des années, mais sa timidité et sa taille imposante l’ont empêché de se lier aux habitants. Lorsque les deux hommes se rencontrent, l’alchimie est explosive, mais Rex craint que Daniel ne soit qu’un autre homme dans une longue lignée de gens qui l’ont quitté, et il a appris que laisser quelqu’un s’approcher de trop près peut être une faiblesse fatale.
Alors qu’ils commencent à briser les murs qui les isolent, Daniel est rappelé chez lui à Philadelphie, où il découvre un secret qui change sa perception des choses.

Avis : Ce roman, je l’avoue, c’est sa couverture qui m’a tour de suite plu et donné envie (reconnaissez qu’elle attire l’œil!)  Le résumé m’a attiré ensuite et le roman a fait le reste.

C’est donc l’histoire de Daniel. Daniel s’est extirpé de sa condition pour faire des études, un doctorat, à la force de sa volonté et grâce aux encouragements de sa meilleure amie Ginger. Ni ses frères, ni son père, ni personne ne l’a jamais encouragé dans cette voie, et il a toujours appris à devoir faire face seul et à ne faire confiance à personne (Ginger mise à part). A la fin de son doctorat, Daniel postule un peu partout et dans une petite université du Michigan à Holiday alias un trou paumé et encore plus paumé pour quelqu’un qui a toujours vécu à Philadelphie. Autant dire qu’il n’a pas vraiment envie d’y venir et que cette perspective le déprime. Et pourtant ….

Pourtant ,c’est la qu’il remonte Rex. Rex qui va réussir non sans mal à passer outre les multiples protections dont s’est entouré Daniel au fil des années et qui masquent autant de failles. Rex qui a lui aussi ses forces et ses faiblesses que l’ont découvre comme Daniel, pas tout de suite, mais en avançant dans le roman, petit à petit. Leurs deux histoires sont lourdes et assez dramatique et pourtant, j’ai trouvé que l’autrice réussissait à aborder ces thèmes avec beaucoup de réalisme et sans mauvais clichés ou apitoiement.  Rex et Daniel sont attachants, réalistes (oui, je me répète, je sais!), émouvants, drôles, humains.

J’ai adoré la manière dont leur histoire évolue, l’implication des autres personnages. Une mention spéciale ici pour Ginger que j’ai adoré aussi. Elle a beau être physiquement absente, sa présence, ses conversations téléphonique avec Daniel, son humour rendent son personnage essentiel au roman. Mais j’ai aussi aimé la famille de Daniel, pas pour cette famille en particulier, mais pour l’analyse qu’en fait l’autrice, la façon dont Daniel s’est toujours senti totalement étranger à ses frères et son père, parce que trop différents.

Le roman est doux, il se dévore et j’ai adoré voyager avec eux, suivre leur cheminement et arrivée au bout, j’étais dépitée que ce soit déjà fini parce que j’avais envie de poursuivre encore à leurs côtés (et pourtant, il fait plus de 500 pages!).

Je vous invite donc à aller faire un petit bout de chemin avec eux.

Prix : 6.49 € en numérique / 22 € en papier

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s