Téméraire, de Naomi Novik

Téméraire, de Naomi Novik


https://i1.wp.com/ecx.images-amazon.com/images/I/51n2v43K0QL.jpg

Téméraire

Auteur : Naomi Novik.
Genre(s) : Fantasy.
Longueur : Roman. Saga. 8 tomes.

Résumé : Quand le HMS Reliant capture une frégate française avec sa cargaison, un œuf de dragon rare, le capitaine Will Laurence sait que sa vie entière va basculer. Nommé pilote du dragon Téméraire dans les Aerial Corps, il apprend peu à peu à connaître cette créature intelligente dont l’amitié indéfectible lui sera précieuse. Car la France, dirigée par un Bonaparte plus audacieux que jamais, rassemble ses propres dragons pour transporter ses troupes sur le sol britannique. Will et Téméraire doivent se préparer sans tarder à subir leur baptême du feu… Cet ouvrage a reçu le Prix Locus .

Avis, par Jainas :

En ce dimanche, je vais vous parler un peu d’une série de bouquins très sympa : Téméraire, de Naomi Novik.
Ça vous dit vaguement quelque chose ? Il est possible que vous en ayez déjà entendu parlé, décrit comme, « cette série de fantasy sur les guerres Napoléoniennes… avec des dragons ! Qui parlent ! ».

À l’époque des guerres napoléoniennes, on suit donc les aventures de William Laurence, Capitaine de la Marine Britannique de son état, qui après avoir capturé une frégate française trouve à bord un oeuf de dragon sur le point d’éclore. Devoir obligeant, il tire au sort avec ses officiers pour savoir qui sera chargé d’arnacher la bête et y échappe à son grand soulagement… En vain, car le dragonnet s’intéresse à lui et Laurence n’a pas d’autre choix de lui donner un nom (dans la panique du moment ses réflexes de marin refont surface et il lui donne un nom de vaisseau : Téméraire).
Le voilà donc contraint d’abandonner sa carrière navale pour les Corps Aériens, accompagné de Téméraire qui se révèle vite extrêmement intelligent et prompt à l’apprentissage… mais également peu porté sur l’obéissance aveugle et fort enclin à questionner tout ce que Laurence tenait pour acquis.

L’intérêt de la série est évidement la relation entre Téméraire et Laurence (gentleman britannique jusqu’au bout des ongles et Capitaine rigide voir vaguement monomaniaque pour lequel le devoir passe avant tout… sauf son dragon), la manière dont ils se changent mutuellement et dont la présence de Téméraire dans sa vie (et ses velléités révolutionnaires) emmènent Laurence si loin des sentiers qui étaient tracés pour lui.
Mais il est aussi dans l’univers construit par Novik, l’intégration des guerres napoléoniennes et l’impact absolument crédible et très bien pensé que l’existence des dragons dans tous les domaines : rapports de forces entre nations, races et élevage des dragons, art de la guerre, commerce, diplomatie, condition féminine (certaines espèces de dragons ne veulent que des femmes pour capitaine)… etc. Tout est très bien vu et les tribulations de Téméraire et Laurence aux quatre coin du globe ne font que renforcer cela.
Un autre point très bien pensé qui se révèle au fil des tomes est celui de la condition des dragons dans différentes cultures. En effet si le vieux continent ne les considère pas beaucoup mieux que du bétail vaguement intelligent, il n’en est pas de même partout et les voyages de Laurence et Téméraire suite à leurs missions ou à leurs revers de fortune vont les exposer à d’autres us et d’autres coutumes aux quatre coins du monde, des sociétés où humains et dragons cohabitent de différentes manières, d’autres où les dynamiques de force sont très différentes, ce qui va les changer pour le meilleur et pour le pire, non seulement eux, mais aussi tous ceux qui les entourent.
Car au fil des roman Téméraire et Laurence acquièrent un entourage de personnages secondaires – dragons comme humains – hauts en couleur : Granby, ex-second de l’équipage de Téméraire (en Europe les grands dragons sont utilisés comme des navires, harnachés et portant un équipage entier) ; Tharkay (♥), guide métisse réservé qui va se trouver entraîné dans leurs aventures ; Iskierka la dragonne tête brûlée ; Maximus, Lily ; Kulingile le gentil géant et son capitaine Demane ; les dragons chinois… On peut également mentionner les quelques apparitions de Napoléon, que j’ai trouvé brillant et très bien traité…

La série peut parfois souffrir d’une narration un peu froide, Laurence étant le premier et seul point de vue pendant quelques tomes et un narrateur parfois peu engageant, guère enclin aux grands élans… (ainsi qu’occasionnellement peu fiable). Si certains tomes souffrent également de problèmes de rythme, avec des voyages sans beaucoup d’action, certains offrent aussi des moments haletants de suspens et de tension, qui m’ont laissée le cœur au bord des lèvres, notamment tous ceux qui touchent à la campagne de Russie…
Malgré ses défauts,la série vaut le coup, on s’attache aux personnages, on les voit grandir et évoluer, se construire mais aussi parfois être défait par les choix qu’ils ont à faire… Et si Laurence change énormément, c’est également le cas pour Téméraire, dont les jugements et les  choix s’affinent, se nuancent sous le poids de l’âge et de l’expérience. En fait je qualifierait presque la série de roman d’apprentissage, pour l’humain comme pour son dragon.

Téméraire est en français publié chez le Pré aux Clercs (je ne peux toutefois commenter la traduction car je le lis en VO) et la série touche presque à sa fin puisque huit tomes sur les neufs prévu sont sortis.

Et une dernière note : Naomi Novik (qui est d’ailleurs en partie à l’origine de l’Association of Transformative Work, créateur d’AO3) n’est autre Astolat, fantastique auteure de fanfictions dont les amateurs ont peut-être déjà lu les écrits.

Lisez, c’est bien !

Fiche issue de : Amours de fans.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s