Empowered, d’Adam Warren

Empowered, d’Adam Warren


Empowered

Auteur : Adam Warren
Editeur : Milady
Collection : Graphics
Genre : Super-héros

Résumé : La charmante justicière masquée Empowered n’a pas une vie facile. Ses atouts sont indéniables… mais un peu trop moulés à son goût dans son super- costume. Pire encore, les pouvoirs du costume sont très erratiques et la laissent souvent démunie – et presque nue – dans des situations fort périlleuses… Malgré tout, elle affronte bravement l’adversité de sa vie de super- héroïne au rabais, aidée par son petit ami méchant à croquer et de sa copine ninja alcoolique, sans parler des conseils super- maléfiques du seigneur- démon en captivité qui regarde la télé dans son salon…

Avis, par Jainas :

Empowered est un comic de super héros qui maitrise sur le bout des doigts tous les clichés du genres et du coup profite pour en user et en abuser dans la joie, la bonne humeur, le manque de sérieux et l’aurodérision les plus totals. Y’a qu’a voir la page de TV Tropes consacré à l’ovni pour réaliser la portée de la chose. (dieu, que j’aime ce site… ^^)

Empowered est une bd dont l’esthétique graphique est tire plus sur le crayonné manga, malgré sa filiation évidente avec le genre comic book. Visuellement les cases sont en noir et blanc, avec des crayonnés très rough (j’aime beaucoup) sur un style un peu plus manga (j’aime moins, surtout au niveau des visages). Le comic ne casse pas trois pattes à un super-canard, mais les aventures d’Emp’, héroïne stagiaire de son état, pleine de bonne volonté mais malheureusement pour elle affligée d’un super-costume qui tient plus de la malédiction qu’autre chose, sont au final très réjouissantes.
La série vaut aussi pour le casting, entre la Super-Bande de héros plus infects les uns que les autres avec Emp’, son sbire de petit-copain avec lequel elle entretient une romance aussi ultra-niaise que torride (mais sympa quand même ^^), Ninjette (qui comme son non ne l’indique pas est 100% américaine), et last but not least le Seigneur-Démon-Violeur-de-Mondes, qui est comme son nom l’indique un Seigneur-Démon-Violeur-de-Mondes emprisonné d’un coup de bol par l’héroïne dans une ceinture de bondage extra-terrestre. Il en est prisonnier et passe désormais sa vie dans ladite ceinture, sur la table basse du salon d’Empowered, à regarder la télé et à faire des commentaires.

En attaquant la lecture d’Empowered, il faut être conscient que plus que sur une histoire suivie, la série se focalise sur les petits détails pas forcément glorieux (mais toujours drôles) de la vie d’une super-héroine looseuse qui dû à la nature de son costume se retrouve au moins une fois par chapitre à demi-nue et ligotée façon shibari par les méchants qui en profitent pour mettre les photos sur internet (ce qui pose d’ailleurs de gros problèmes d’estime de soi à la demoiselle). L’auteur a aussi tendance a faire du fanservice dans tous les sens (parfois presque trop à mon goût, à ne pas laisser entre les mains de votre petit frère). Mais tout ces traits qui ne sont pas forcément séduisants a priori sont sauvés par un second voir troisième degrés constant ainsi que la rupture du quatrième mur, quand Emp’ s’adresse directement aux lecteurs.

A lire !

Fiche issue de : Livre émoi.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s