A Song of Ice and Fire/Le Trône de Fer, de G.R.R. Martin

A Song of Ice and Fire/Le Trône de Fer, de G.R.R. Martin


Le Trône de Fer

Auteur : G.R.R. Martin.
Genre : Fantasy
Longueur : Roman. Admin : Saga en 5 volumes. En cours en 2016.

Résumé : Il était une fois, perdu dans un lointain passé, le royaume des Sept Couronnes… En ces temps nimbés de brume, où la belle saison pouvait durer des années, la mauvaise toute une vie d’homme, se multiplièrent un jour des présages alarmants. Au nord du Mur colossal qui protégeait le royaume, se massèrent soudain des forces obscures ; au sud, l’ordre établi chancela, la luxure et l’inceste, le meurtre et la corruption, la lâcheté et le mensonge enserrèrent inexorablement le trône convoité. Pour préserver de l’ignominie les siens et la dynastie menacés se dresse alors, armé de sa seule droiture, le duc Stark de Winterfell, aussi rude que son septentrion natal. Mais, en dépit du pouvoir immense que vient de lui conférer le roi, a-t-il quelque chance d’endiguer la tourmente qui se lève ? Dans la lignée des Rois Maudits et d’Excalibur, Le Trône de Fer plonge le lecteur, sans lui laisser reprendre souffle, dans un univers de délices et de feu. L’épique et le chevaleresque côtoient sans cesse le vil et le démoniaque. La bravoure et la loyauté se heurtent à la duplicité et à la fourberie. Mais dans ce tourbillon d’aventures cruelles, ce sont finalement l’amour, la tendresse, l’indestructible force de l’amitié qui rayonnent au-dessus des ténèbres

Avis, par Gribouille :

Vers 13-14 ans, j’ai arrêté de lire de la fantasy. Je trouvais que c’était trop prévisible, et beaucoup trop d’auteurs tentaient de pâles copies du Seigneur des Anneaux. Pendant trois quatre ans, j’ai refusé de lire quoique ce soit qui s’apparentât de près ou de loin au genre – Terry Pratchett et Neil Gaiman exceptés.

Et puis, on m’a mis dans les mains Le Trône de Fer (ou plutôt, j’ai accepté de le lire après que trois différentes personnes aient passé leur temps à me dire combien c’était chouette. J’ai dévoré la série en quelques mois (qui auraient été des semaines si je n’avais pas été en prépa).

Le point de départ : Nous sommes dans un univers où les saisons durent plusieurs années, voire des décennies. L’été s’achève, et l’hiver s’annonce rude. Le roi Robert Baratheon, souverain Royaume des Sept Couronnes depuis qu’il a renversé un tyran, demande à son ami Eddard Stark de devenir sa Main, son bras droit. Une série d’intrigues et de découvertes s’ensuit, tandis que, très, très loin de là, les héritiers légitimes du Trône de Fer, Viserys et Daenerys Targaryen, exilés alors qu’ils n’étaient qu’enfants, tentent de préparer leur retour.

Chaque chapitre, tout en demeurant écrit à la troisième personne, suit le point de vue d’un personnage, et au fur et à mesure qu’on avance dans la série de nouveaux points de vue s’ajoutent. Très vite, on comprend qu’il est impossible de classer les personnages en « gentils » et « méchants », les motivations des uns n’étant finalement pas plus ni moins légitimes que celles des autres, et certains points de vue nous en apprennent plus sur ceux que nous croyions connaître.

Les personnages sont extrêmement riches et complexes, et il y en a beaucoup (vraiment beaucoup). Leurs interactions sont tout aussi intéressantes. Quant à l’intrigue, on ne s’ennuie pas, les rebondissements s’enchaînent, pas tous prévisibles, et des choses se passent un peu partout en même temps, d’où plein d’événements et plein de conséquences.

Côté relations, il y en a pour tous les goûts, hétéro, homosexuelles : certes, tous ne sont pas aussi explicites, ça va de l’officiel à l’allusif-que-l’auteur-confirme, mais c’est quand même bien chouette, aussi.
Oh, et c’est pas à mettre entre toutes les mains non plus : sexe, violence, tout ça, tout ça…

Enfin, ce qui m’a énormément plu dans cette série, c’est que tout l’univers est construit de toute pièce, avec un réalisme hallucinant : politique, économie, religion (et conflits liés à ces religions), mœurs qui diffèrent d’un bout à l’autre des continents, tout y est. En fait, j’ai moins l’impression de lire de la fantasy que des intrigues politiques (entre autres) dans un monde fantasy-esque.

Pour ce qui est de la publication française, un bémol néanmoins : là où il y a quatre (gros) tomes en anglais (enfin, cinq en fait, vu que l’un d’entre eux est coupé en deux), il y en a… douze en VF, parce que découpés autrement. Bon, la bonne nouvelle, c’est que Pygmalion a commencé à publier des « intégrales » qui suivent le découpage de la VO, et ces gros pavés sont mis en poche par J’ai Lu. D’après les dates données par Wikipédia, toutes les « intégrales » devraient être sorties chez J’ai Lu, mais je n’ai pas eu l’occasion de vérifier par moi-même. EDIT Admin : 5 intégrales toutes sorties, depuis.

Autre bémol : je vous parle de quatre gros tomes, mais il y en a sept de prévus, et l’auteur, G.R.R. Martin, bloque un peu sur le cinquième (d’après son LJ il approche de la fin, mais ça fait un an qu’il dit ça… ceci n’est pas un reproche, hein, il a quand même une vie et d’autres œuvres en dehors d’A Song of Ice and Fire !). Qu’on attend toujours. Et évidemment, avec une très grande impatience.

Ce qui permet aux fans de patienter, en revanche, c’est la série par non moins que HBO ! Parmi les têtes connues, Sean Bean (Boromir !) dans le rôle d’Eddard Stark et Lena Headey (la reine de 300) dans celui de la Reine Cersei. Voici le trailer de la saison 1, qui vous donne en même temps un aperçu de l’ambiance de la série !

(attention, c’est HBO, hein, donc y a quand même deux trois images à ne pas mettre sous tous les yeux)

http://l.lj-toys.com/?auth_token=sessionless%3A1449226800%3Aembedcontent%3A23556307%2626%26%260%3A8f5a5029b8c07390d8435b08f663319d0f4953ca&moduleid=26&journalid=23556307&preview=0&noads=

En résumé, pourquoi lire :
-> Pour l’univers très riche.
-> Pour les personnages tout aussi riches et tout à fait squee (Jaiiiiiime ! … pardon, ça m’a échappé)
-> Pour les interactions entre ces personnages
-> Pour les intrigues, qui font que vous vous dites « allez, encore un chapitre, j’ai DS demain mais c’est pas grave, je survivrai *_* »

Vous pouvez trouver la liste des livres en VO et en VF ainsi que la correspondance entre les deux découpages ici.

Je n’ai pas été très précise sur l’histoire exprès, il y a tellement de choses à dire et tellement de choses qui se passent très rapidement dès le premier tome, que ça vaut le coup de les découvrir par soi-même !

Fiche issue de : Amours de fans.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s