La Horde du Contrevent, d’Alain Damasio

La Horde du Contrevent, d’Alain Damasio


La Horde du Contrevent

Auteur : Alain Damasio.
Genres : Science-Fiction, Fantasy et fantastique.
Longueur : Roman.

Résumé : « Imaginez une Terre poncée, avec en son centre une bande de cinq mille kilomètres de large et sur ses franges un miroir de glace à peine rayable, inhabité. Imaginez qu’un vent féroce en rince la surface. Que les villages qui s’y sont accrochés, avec leurs maisons en goutte d’eau, les chars à voile qui la strient, les airpailleurs debout en plein flot, tous résistent. Imaginez qu’en Extrême-Aval ait été formé un bloc d’élite d’une vingtaine d’enfants aptes à remonter au cran, rafale en gueule, leur vie durant, le vent jusqu’à sa source, à ce jour jamais atteinte : l’Extrême-Amont. Mon nom est Sov Strochnis, scribe. Mon nom est Caracole le troubadour et Oroshi Melicerte, aéromaître. Je m’appelle aussi Golgoth, traceur de la Horde, Arval l’éclaireur et parfois même Larco lorsque je braconne l’azur à la cage volante. Ensemble, nous formons la Horde du Contrevent. Il en a existé trente-trois en huit siècles, toutes infructueuses. Je vous parle au nom de la trente-quatrième : sans doute l’ultime. »

Avis, par Soleil Ambrien :

¿’ Nous sommes faits de l’étoffe dont sont tissés les vents.

La Horde du Contrevent est un roman de SFFF (Science-Fiction, Fantasy et fantastique ; vous verrez en quoi il est ici difficile d’établir s’il s’agit de SF ou de fantasy, tant ce livre est un OVNI littéraire).

Il s’agit de raconter l’épopée d’un groupe, la Horde du Contrevent, qui comme le néologisme l’indique, « contre », c’est-à-dire qu’il fait face au vent et qu’il l’affronte afin d’en trouver l’origine.

En effet, dans cet univers, le vent ne souffle que dans une seule direction, force implacable et omnipotente. Sov, le scribe, explique bien qu’il n’y a pas de sens d’aimer ou non cette puissance dans un tel contexte. Les individus s’avèrent sculptés par cet environnement, qu’ils vivent de tout leur corps.

) Nous n’avons jamais eu de parents : c’est le vent qui nous a faits. Nous sommes apparus doucement au milieu de la friche armée des hauts plateaux, à grandes truellées de terre voltigée pris dans nos ossements, par l’accumulation des copeaux de fleurs, dit-on aussi, sur cette surface qui allait devenir notre peau.

L’intérêt majeur de cette œuvre, c’est en effet qu’elle présente vingt-trois points de vue différents ; vingt-trois individualités, chacune marquées par un langage, une parole, une voix spécifiques ; vingt-trois manières de voir le monde et de l’exprimer.

Le point de vue de Golgoth s’avère ainsi âpre, rugueux, hostile au lecteur.

Ω À quoi bon raconter ? Vous autres, les abricots, vous n’y comprendrez jamais rien.

Chaque personnage est représenté par un signe de Hordier : le point d’interrogation inversé et l’apostrophe pour Caracole, la parenthèse pour Sov, l’oméga pour Golgoth, le khi grec pour Oroshi, la lettre Pi pour Pietro… Cet appareil sémiologique n’est absolument pas artificiel, dans le sens où il structure le récit, lui donne une cohérence et permet de mieux articuler les différents points de vue.

D’un point de vue moins aride, ce roman est tout simplement une petite merveille de style. Les jeux littéraires abondent, et culminent d’ailleurs lors de la Joute, affrontement décisif entre Caracole le troubadour et Sélème, le Stylite austère.

¿’ Oui, je rime à la foudre,
à la fougue,
sans garde-fou
Je fourbis mes lames

Et déjà tu bafouilles,
tu cafouilles
Et tu blâmes…

Et Sélème lui répond :

] Pour répondre à tes échauffourées,
J’agite devant toi le foulard
Cette joute n’est pas un défouloir
Si tu cherches le coup fourré,
Tu te fourres le doigt dans l’œil
Je ne me laisserai pas bafouer

Alors, Caracole l’assaillit :

¿’Je n’aime pas ta prose
à petites foulées
Je ne goûte pas tes poses
Ta gueule de gorfou huppé

Qui te fournit ton fourrage
Sur ta colonne foireuse,
tes fagots d’assonances
tes petits-fours en hypallage ?

Je m’arrête avant de citer tout le bouquin, mais j’espère que cela vous a permis d’entrevoir la richesse de l’écriture.♥

Outre les délires littéraires (et pour ceux que cette dimension rebute, je précise d’emblée que la Joute ne dure qu’un seule chapitre, placé de manière stratégique au milieu de l’intrigue), je dirai aussi qu’on peut voir du slash ou du moins quelque chose de trouble entre Sov et Caracole. ^^

Je reviens encore un peu sur ce dernier, qui est l’un des meilleurs personnages que j’aie vu en fiction. Il incarne le mouvement, la vivacité, l’énergie ; la moquerie, aussi. Pour ceux qui ont lu L’Assassin Royal, j’estime qu’on peut nettement le comparer au Fou, pour sa dimension exaltée, prophétique et comique.

Et certaines de ses phrases sont tout simplement magnifiques.

¿ Le cosmos est mon campement.

Il existe d’ailleurs une transposition de ce livre en CD, non pas seulement par le biais d’une simple lecture, mais par une véritable mise en musique, en sons, en voix. Je peux en envoyer les fichiers mp3 à ceux qui me le demanderont, mais je tiens à ne la livrer qu’à des personnes qui ont déjà lu le roman, car il est rempli de gros spoilers sur le livre. En outre, je viens d’accomplir un devoir universitaire de Master 2 sur le sujet, en prenant comme fil directeur le processus d’individualisation du personnage dans La Horde, donc si cela vous intéresse, là encore, faites-moi signe, mais uniquement dans le cas où vous avez déjà lu. ^^ Je me ferai un plaisir de vous l’envoyer. C’est un dossier-exposé d’environ dix pages.

Pour conclure, on peut dire qu’il s’agit d’un ouvrage qui transcende le simple genre du roman, qui mêle théâtralité et poésie, et qui entre de plain pied dans le domaine de l’art, non seulement littéraire mais aussi philosophique.

Fiche issue de : Amours de fans.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s