Le plan de secours, de River Jaymes

Le plan de secours, de River Jaymes


JAYMES-River-Plan-de-secours-T1

Le plan de secours (The boyfriend chronicles, tome 1)

Auteur : River Jaymes
Genre : Comédie romantique, Romance contemporaine, Homosexualité M/M
Longueur : Roman
RésuméProfessionnellement, le Dr Alec Johnson a pratiquement atteint son but. En tant que co-lauréat de l’année d’une récompense humanitaire avec son ex, le Dr Tyler Hall, le travail d’Alec avec les sans-abri est sur le point d’être reconnu. Malheureusement, sa vie personnelle est un désastre parce qu’il doit participer à de nombreux événements en compagnie de Tyler – avec le nouveau petit ami de ce dernier dans les pattes. Pour tenter de se remonter le moral et de casser sa routine, Alec achète une moto qu’il ne sait absolument pas faire démarrer. Dylan Booth n’a pas beaucoup de temps à accorder au Dr Pasdégourdi et à sa capricieuse Harley de 1964, mais le présomptueux mécanicien ne peut refuser son appel à l’aide. Ayant passé son adolescence dans les rues et perdu son meilleur ami à cause du VIH, Dylan décide qu’apprendre au bon samaritain à monter sa machine est le moins qu’il puisse faire. Mais voir Alec perdre pied devant son ex réveille en Dylan son côté protecteur, et l’hétéro confirmé se présente de lui-même comme le nouveau compagnon d’Alec. L’ex soupçonne Dylan de mentir. Alec soutient que le plan de Dylan est dément. Et Dylan n’est pas sûr de pouvoir faire semblant d’être gay. Mais c’est un baratineur de première, et les fausses marques d’affection en public montent très rapidement en chaleur. Alec ne peut pas se permettre de s’attacher, et Dylan a appris depuis longtemps que tout le monde finit par partir. Malheureusement, jouer le petit ami de secours commence à devenir bien trop réel…

Mon avis:

Quand j’ai vu passer cette sortie, elle m’a tout de suite fait de l’œil. Je l’avoue j’ai un gros faible pour ce trope : le petit ami de secours. On sait bien comment sont faites ces histoires, on sait que le petit ami de secours va devenir plus, on en connaît les tenants et les aboutissants mais ça n’enlève rien à mon attirance. Alors je me suis lancée là dedans en sachant où je mettais les pieds. Et malgré ça et bien, ma lecture m’a laissée surprise et ravie.

On va commencer par le basique. La traduction est de bonne qualité, les mots coulent et je n’ai à aucun moment eu l’impression de lire de l’anglais traduit. J’ai bien relevé quelques petites erreurs (dont une douche mal placée) mais franchement je pinaille. Le choix de vocabulaire avec un nombre important de « queue » n’aurait pas été le mien, je ne suis pas forcément fan de ce mot, non plus que de trou mais franchement, ça passe très bien.

Niveau histoire et personnage : bravo à l’auteur ! Bravo parce que: ah qu’est-ce que ça fait du bien d’abord des personnages comme Dylan et Alec.

Disons-le, Dylan est hétéro à la base, et Dieu merci on ne passe pas par des heures de « OMD je suis gay… comment vais-je vivre avec ça ». Non le personnage prend ce qui vient, sans se perdre dans des heures de prise de tête, même s’il s’interroge. C’est rafraîchissant et bien géré surtout. Parce que oui, j’aime mais il fallait que ça soit bien amené sur le plan psychologique et c’est le cas. Le passé de Dylan pourrait être lui aussi horriblement cliché si l’auteur n’avait également géré avec une légèreté parfaitement maîtrisée.

Le personnage d’Alec n’est pas en reste et sa prise de conscience finale le rend encore plus intéressant. J’aime qu’il ne soit pas bêtement buté. Les personnages annexes sont intéressants également, même si Noah est bien un peu fatigant.

Et en plus, on n’a pas 50 000 rebondissements, tiraillements, etc. pour arriver à notre petit happy end. Les personnages sont humains et pas cons. Je like !! Alors non l’auteur ne révolutionne pas le genre mais l’aère joliment et j’ai vraiment passé un très bon moment. Pour finir, les scènes de sexes sont miam à souhait.

Bref, c’est bientôt Noël, une bonne idée cadeau à se faire offrir ou à charger en amont dans sa liseuse pour s’évader pendant que papy Albert, tonton Gérard, le petit cousin Alexandre et toute la familia referont le monde en se prenant la tronche entre dinde, marrons et buche glacée !

 

Prix:  4.99 € numérique – 16 € Broché

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s