Le secret, de Megan Hart

Le secret, de Megan Hart



Le secret

Auteur : Megan Hart.

Genre : érotique, drame, mystère.
État : roman, 393 pages environ.
Résumé de l’éditeur : Les regards lourds de désir d’un inconnu dans un bar, les caresses fiévreuses échangées à la hâte, le plaisir vite pris, et vite oublié… Jusqu’où Elle Kavanagh est-elle prête à se perdre ?

Pour fuir son passé et son terrible secret, Elle Kavanagh s’est jetée à corps perdu dans des aventures sans lendemain, multipliant les rencontres furtives et dénuées de sentiments avec des inconnus qu’elle ne revoit jamais. Mais l’irruption de Dan Stewart dans sa vie va tout changer. Pour la première fois, un homme qui lui plaît pourtant de manière insensée refuse le corps qu’elle lui offre. Et lui annonce qu’il ne couchera avec elle que si elle accepte de le revoir. Même si ce n’est que pour du sexe…

Avis : Voici une auteure que j’ai découvert récemment, traduite dans la collection Spicy d’Harlequin, et dont je suis tombée totalement amoureuse. Megan Hart, c’est exactement le niveau auquel je voudrais parvenir en tant qu’auteure : un style impeccable, des personnages fouillés, un scénario qui parvient à être à la fois érotique, à la fois de la romance, et à la fois… autre.

Dans ce roman, il y a un mystère autour du personnage féminin que l’auteur parvient à entretenir progressivement avec une gestion impeccable des éléments distillés et qui tourne autour de sa famille et de la mort de son frère des années auparavant (et qui joue sur sa personnalité -> son comportement avec les autres -> son comportement avec les hommes -> son comportement avec L’homme. C’est géré parfaitement).

Et puis il y a tous les personnages autour : intéressants, ni clichés ni cul-cul et, quand ce qu’elle fait pourrait paraître cliché, elle a une façon de le détourner dans l’écriture pour ne pas en donner l’impression qui est très habile. On a le second frère du personnage principal qui est homosexuel et qui a, lui, coupé les ponts avec la famille pour se barrer à l’autre bout des États Unis, on a l’adolescent de la maison voisine dont l’histoire fait écho à celle de l’enfance du personnage féminin (et qui est un jeune gothique peu bavard mais aimant lire). On a la mère, le père en fond, la collègue de boulot… Il y a une vraie profondeur. Il y a des liens avec les romans prêtés au jeune voisin et particulièrement avec Le petit prince

Les scènes de sexe sont hot, variées et bien écrites. Surtout présentes dans la première moitié du bouquin, elles deviennent moins nombreuses ensuite et c’est très bien ainsi, puisqu’on part sur un plan vraiment psychologique/mystère et qu’elles auraient donc été de trop. Seules celles qui sont sur la toute fin m’ont d’ailleurs paru superflues, puisqu’elles n’apportent pas grand chose au récit, mais ce n’est pas dérangeant non plus.

Bref, une très bonne découverte, donc.

Et, comme il y a d’autres personnes qui disent tout ça bien mieux que moi : un autre avis, sur Onirik.

Prix : 7.90 (livre papier), 5.99 (ebook).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s